Victoire au Solar Event 2010

Un week-end inoubliable, surtout à cause d'une course avec un suspense extraordinaire.

Il s'agissait d'une course d'endurance de 6h non-stop, avec 3 catégories, les tricycles solaires, les Sunracers (6m carré solaire!), et les prototypes (0.8m2).

Sur la grille de départ, après un classement au meilleur tour, le Jurassic Trike 333 n'est que 6°, derrière 2 Sunracers, 2 prototypes et un autre tricycle solaire, celui de Dario Ciani. (On voit, sur la photo, juste devant nous, la voiture qui gagnera le classement au scratch)

Rien ne laisse penser que le Trike 333 pourrait finir à la 2° place au scratch et meilleur de sa catégorie.

Dès les premiers tour, la bulle se détache et oblige à deux arrêts de quelques minutes. Le Trike 333 s'enfonce dans le classement. Mais les consignes sont claires. La course sera longue. Pas question de tirer trop fort sur l'accélérateur.

Les tours se succèdent, les équipes se relaient, les incidents mécaniques touchent aussi les autres concurrents. 4 restent très au dessus des autres: (Sunspeed et Helios (les deux Sunracers),Solar Cars Solution, (la petite voiture en carbone classée en prototype), et le Jurassic Trike 333). Les trois autres ont des vitesses de pointe et au tour meilleures, mais le Trike est un peu plus maniable et effectue des dépassements plus "osés" des véhicules plus lents... Déjà l'horizon semble dégagé dans notre catégorie. Mais les élèves veulent viser un podium au classement général (au scratch). Ambitieux...

Au bout de 2h, le Trike est 3°, et reste tout proche des meilleurs, grâce au fait que les Sunracers s'arrêtent de temps en temps pour problèmes techniques.

A un peu plus de la mi-course, le Trike prend la deuxième place, la voiture Solar cars ayant un peu ralenti, pensant qu'elle ne tiendra pas le rythme jusqu'au bout. Les élèves rêvent d'une deuxième place, et se relaient aux limites du Trike et de leurs forces. La chaleur est forte (27°C). Puis les choses se gâtent. A moins de 2h de la fin, la voiture réaccélère, repasse le Trike (qui est donc 3°) et s'envole. Mais surtout Helios nous rattrape régulièrement et menace de nous prendre cette 3° place au scratch. Les élèves s'organisent pour faire de courts relais (10-15 minutes), et des changements rapides, on se croirait à la formule 1 lorsqu'il y avait des arrêts au stand.

Vers la fin, non seulement le Trike résiste au retour d'Helios, mais un petit coup de chance nous aide: Sunspeed casse et nous lui reprenons 3 tours d'avance, revenant 2°. Pendant les 10 derniers tours, Sunspeed reprend la route et les deux Sunracers nous font la chasse, à 1 ou 2 tours derrière nous. C'est une ambiance survoltée et le public encourage le Trike. Les batteries arrivent aussi au bout... Et finalement le drapeau à damier nous délivre. Nous gardons cette incroyable 2° place, avec le SunRacer Helios à 1 tour derrière nous et Sunspeed à 3 tours. C'est la fête!

Si la longueur du tour annoncée est exacte (1.2km), nous avons effectué 206.4km en 6h, soit une moyenne générale (ycompris arrêts techniques) de 34.4km/h. C'est très au dessus des performances de l'année passée (333km en 11h30 = 29km/h). L'explication tient certainement au poids du nouveau panneau solaire (3kg au lieu des 16 précédemment). Avec ce nouveau panneau réalisé par les élèves, nous gagnons non seulement en poids, mais aussi en stabilité dans les virages rapides, ce qui était justement le cas dans cette course (172 x 4 = 688 virages à l'équerre!)

Après un effort physique très intense sous une chaleur importante (27°C), la joie est complète!

Solar Event 2010 - A côté de la course

D'abord, il fallait trouver un endroit avec peu de cailloux et ensuite monter sa tente. Il y avait de tout entre Damien et sa tente qu'il suffisait de jeter pour la monter et Nebih et Chris qui eux eurent plus de mal jusqu'à ce que Natacha les aide. Certains ont eu le courage d'aller se baigner mais n'y sont pas restés longtemps. Vendredi soir n'étant pas fatiguée l'équipe est partie à l'aide du GPS (très utile à ce moment là d'ailleurs) à la recherche d'un bowling. Apres avoir marché un bon moment, finalement nous nous sommes bien amusés là-bas.

 

Retour au camping vers 01h30, assez tôt pour certains mais il fallait être en forme pour la course du lendemain. Pendant que certains essayaient de dormir malgré le bruit des voisins, d'autres sympathisaient avec d'autres groupes de jeunes qui participaient au Solar Event avec leur voiture télécommandée (solaire). La nuit fut apparemment alcoolisée pour nos voisins qui ont laissé une petite surprise devant la tente de notre professeur, M. Chavey.

Le lendemain, petit déjeuner improvisé avec croissant, pain chocolat et baguette française. Ensuite nous nous rendons tôt sur le lieu de la course pour prendre les repères et préparer notre trike.

A 11h30 la course commence et les équipes se relayent pendant 6h et au final on peut dire que l'équipe a assuré puisque nous avons fini premier de notre catégorie et deuxième au général. Tout ça sous une chaleur de 28°. Quelques petits soucis pendant la course entre le klaxon qui a lâché, la bulle qui ne tenait plus, les cellules qui se brisaient et le téléphone portable de Luis qui est tombé de sa poche (pendant qu'il conduisait le Trike) et s'est fait écraser par un sunracer pour finir en mille morceaux.

Pour bien fêter ça le soir nous avons décidé d'aller manger quelque part. Nous avions le choix entre un bon restaurent français ou un Macdonald's ; au final plus de monde motivé pour aller au Macdonald's (surtout les garçons)  après discussions et manque de place au restaurant nous avons mangé au Macdonald's. Ensuite nous sommes retournés au bowling jusqu'à environ 2h puisque la plupart dormaient déjà dans le bus (oui la course fut rude) mais une fois sur place la majorité n'était plus fatigué et se sont promenés entre la place de jeux et le joli bord du lac. Pour se coucher vers 4h du matin.

Dimanche matin vers 10h nous sommes retournés au Solar Event pour la parade. Là un peu moins de chance puisque après la première parade plusieurs rayons du Trike ont lâché ! Heureusement pour nous Dario Ciani en avait et a pu le réparer très vite ce qui nous a permis de faire la deuxième parade. A part ça tout s'est bien passé, il faisait chaud, il y avait du monde, on pouvait prendre des vélos gratuitement.

Tout s'est bien passé nous avons tous passé un superbe week-end. Malgré le manque de papier toilette au camping (d'ailleurs les toilettes turques sont vraiment inhabituelles) et notre nouveau toit solaire qui a survécu juste le temps du week-end, nous garderons tous de bons souvenirs.

Article rédigé par Nikita, Natacha et Suveeshan

logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.