logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.

Hélium

L’hélium est-il plutôt positif ou négatif ?

Cette année pour nos projets, nous avons essayé d’utiliser de l’hélium pour tester si cela pouvait améliorer le temps de vol de nos drones. Des ballons captifs ont été accrochés à divers drones.

 

Les côtés positifs sont :

  • Augmentation du temps de vol
     

    • Sur certains drones, nous avons réussi à doubler le temps de vol (14 min au lieu de 7), sur d'autres plus légers à le tripler (15 min au lieu de 5min), ce qui en soit est un gain énorme.
       

  • Facile à mettre en place car un simple fil de nylon fin suffit à délecter le drone.

 

Toutefois il y a de grosses limites, les côtés négatifs sont :

  • Coûteux, car il faut facilement 50 francs d'hélium pour délester un drone pendant une semaine, sachant que les ballons ne sont pas très étanches et se dégonflent lentement.
     

  • Au fur et à mesure qu'on augmente la taille des ballons à hélium, l'autonomie augmente, mais la manoeuvrabilités diminue. A certains moments on finit par faire fonctionner les hélices par accoups. S'il s'agit de faire un vol stationnaire à l'intérieur, ça peut encore aller, mais s'il faut faire des déplacements latéraux, le drone peine à tirer ses ballons.
     

  • Ne peut être utilisé qu'à l’intérieur. En effet, dès qu'on est à l'extérieur, un vent même faible (3m/s) détruit l'avantage de l'hélium car on doit compenser l'effet du vent, et au delà il n'est plus possible d'assurer un vol stationnaire.