logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.

Composants du Trike 333

Base - Tandem

 
  • 2 places adultes, 3 roues (pour la stabilité du toit solaire).

  • Le plus léger possible (30kg si possible), le plus aérodynamique, sûr à 45km/h

  • Utilisation de la force musculaire efficace (vitesses utilisables de 5 à 45 km/h)

  • Déjà équipé freins, direction...

  • Prix inférieur à 5000 Euros. Livrable (encore fabriqué)

 

Ci-dessous l'état actuel de nos recherches. Les bases sont dans l'ordre de notre préférence. Nous avons commandé le Terratrike Tandem qui nous semble être le plus adapté pour notre projet.

Panneaux solaires

 
  • 200W ou environ.

  • une largeur la plus proche possible de 50cm pour diminuer l'encombrement, ne pas mettre en danger la stabilité de l'engin, ne pas offrir une trop grande prise au vent. En longueur on peut aller jusqu'à 2m, voire 2,20m

  • un poids contenu (si possible rester en dessous de 15kg). Il faudra fixer ces panneaux et cela prendra un peu de poids

  • En principe un prix en dessous de 1500 Euros.

  • Ci-dessous l'état actuel de nos recherches. En rouge celui que nous avons choisi, le SPR90 de SunPower, au rendement exceptionnel de 20% pour un produit disponible sur le marché.

 

Nous n'avons mis que les plus intéressants, ceux qui respectent le mieux nos contraintes. Des centaines d'autres panneaux solaires existent mais nous n'avons pas la place.

Finalement nous avons commandé un panneau SPR90, léger et performant, et nous attendons d'avoir quelques sponsors qui donnent un peu d'argent pour en acheter un deuxième.

Les panneaux solaires sont arrivés!

Lundi 18 mai 2009, nous avons installé les panneaux solaires que nous avons reçus en retard sur le trike 333. Ces nouveaux panneaux solaires sont plus légers que ceux que nous avions et bien plus jolis. Une partie de notre classe a passé une heure et demie à connecter les panneaux. 

Marque: SunPower SPR90

Poids et puissance: 6.5 kg, 95 W

Prix approximatif: 700 €

Dimension: 1038x527x46

Nouveau toit solaire 2010

Un des grands travaux de 2010 a été de reconcevoir un toit solaire beaucoup plus léger. Finalement, il passe de 16 à 3 kg, évidemment avec une perte (environ de moitié) de puissance. Tout n'est pas encore au point (notamment il faudrait le suspendre pour qu'il puisse supporter les chocs), mais il nous a permis de gagner le Challenge du Solar Event, en catégorie des tricycles solaires. Le gain de poids est spécialement sensible dans les virages et diminue considérablement le risque de renversement du Trike.

Ce toit solaire a été réalisé avec l'aide de Joël Sunier, spécialiste des panneaux solaires légers et participants à tous les grands projets suisses (Swisspirit, PlanetSolar, SolarImpulse, Icare...). Il comprend une première couche (un support plastique structuré), recouvert d'un double face épais et presque transparent. 
Puis les cellules, préalablement assemblées en string, et finalement une protection, un scotch simple face très onéreux qui recouvre le tout et qui est garanti 10 ans (à 500.- le rouleau!).

Toit en carbone 2011

Rencontrés à la fête du solaire en juin 2011, les collaborateurs de l'entreprise Flexcell ont proposé de fournir pour le Trike  un toit solaire spécialement conçu à nos dimensions et suivant nos contraintes.

Ce 5 octobre 2011, nous avons reçu deux exemplaires d'un panneau d'environ 45Watt, souple, que nous allons fixer sur le Trike.

Sur une photo, on aperçoit Mr Julien Verrey, collaborateur chez Flexcell, qui prépare l'emballage des panneaux, dans une salle "propre". C'est lui qui s'est occupé de concevoir un panneau particulier pour nous.

Nous nous réjouissons de confectionner un toit léger à partir de ce panneau unique.

Ce sera le troisième toit, après le premier très puissant mais très lourd (16kg, 150W), le second très léger mais très fragile (50W, 3kg), voici donc le troisième.

Avant les portes ouvertes du CPNV, les étudiants de la classe de préapprentissage préparent le nouveau toit en carbone pour le présenter aux visiteurs

1/2

Batterie

Dès le 28 février 2009, le Trike 333 est équipé par ERUN d'un pack de batteries 48V 40Ah en deux blocs de 24V 40Ah.

Ces blocs contiennent toute l'électronique de sécurité, de "balancing" (pour assurer qu'on charge tous les éléments de la même manière).

Le fait d'avoir partagé en deux blocs permettra un positionnement commode de part et d'autre de la roue arrière. Chaque bloc est un peu en dessous des 10kg.

 

Le chargeur est le même que les motos Quantya, 48V 20A, ce qui signifie qu'on peut pratiquement charger à C/2 (demi-charge en une heure). Ce chargeur est très intéressant dans l'optique d'aller très loin sur une journée, puisqu'un petit arrêt à midi pour manger (1h) permettrait de gagner environ 100km!

Mais le chargeur n'est pas toujours nécessaire. Par exemple dans toute la période qui a suivi le 29 mai (333km), fin mai à novembre 2009, le Trike a parcouru des centaines de km, mais n'a jamais eu besoin d'être rechargé, sinon par les panneaux solaires qui refont le plein en une quinzaine d'heures de soleil.

Et un peu plus tard, nous espérons échanger ces blocs contre des 48V 53Ah, qui devraient tenir dans les mêmes boîtiers et allonger encore l'autonomie.

 

Moteur

 

Nous avons choisi un moteur roue, intégré à la roue arrière. Sur l'image ci-contre, on le voit intégré à une roue nettement plus grande que la nôtre (la nôtre = 20 pouces).

Le moteur choisi pour le Jurassic Trike 333 est un SuperPhantom X, à bobinage calculé pour que le point mort se situe entre 40 et 45km/h puisque l'engin doit être homologué dans une catégorie limitée à 45km/h.

Avec un tel moteur, les coubes de puissance, rendement et couple devraient être proches du graphique ci-dessous, si on l'alimente en 48V. En réalité, lorsque la batterie sera bien pleine, on est proche de 58.2V, et en batterie presque déchargée on s'approche de 48V, ce qui change passablement les courbes.

En gros on pourrait parler d'un moteur 600W.

On trouve d'ailleurs un calculateur en ligne pour les moteurs de cette famille, voir sous http://www.ebikes.ca/simulator/

 

Les valeurs relevées en réalité nous confirme la justesse de ces courbes, qui expliquent par exemple pourquoi le Trike se stabilise, sur plat et sans pédaler, autour de 36-38km/h. En pédalant, on arrive à 40km/h. Mais surtout on consomme nettement moins...

Au delà de 42km/h, le Trike commence à récupérer. Si la route descend, on récupère facilement 500W sans avoir l'impression que le Trike freine. Idéalement, avec un autre controleur, on devrait pouvoir récupérer sur demande en dessous de 42km/h. Les freins sont en effet beaucoup sollicités.

Grâce à un cycle analyst, il nous est possible de savoir à tout moment les valeurs de puissance, voir http://www.ebikes.ca/drainbrain.shtml

Carosserie

 
En 3D

Nous continuons de travailler sur une future carrosserie.

Xavier s'est initié à un logiciel 3D, ce qui lui permet de produire des modèles sans devoir les réaliser. Nous nous orientons (février 2010) sur une carrosserie qui apporte trois éléments nouveaux:

  • La protection du conducteur contre le vent et la pluie, sans pour autant partir vers une carrosserie intégrale

  • L'intégration d'un toit solaire pas tout à fait plat (esthétique et plus léger)

  • Un look un peu plus carréné.

Concours de dessin

Notre Trike 333 n'aura pas encore de carrosserie en 2009.

En 2010, nous commençons à y réfléchir sérieusement. Il nous faudra oublier les idées audacieuses qui le feraient ressembler à une voiture de course, comme ci-dessous, En effet, le poids, l'accessibilité en souffriraient trop.

1/4

Mais ces dessins en 2D mériteraient d'être essayés en 3D car il y aurait probablement des surprises.