Navigation rapide

logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.

30 avril 2009:

Journal de Sainte-Croix : Le petit Trike 333 au milieu des stars à Energissima

Il chancelle encore un peu sur sa seule roue arrière, le petit Trike 333. Ca ne fait qu'un mois qu'il a fait ses premiers kilomètres. Mais quand il démarre, on ne l'arrête plus. Le 10 avril dernier, dans la plaine de l'Orbe, il a parcouru 270km dans la journée et a du s'arrêter à cause de la nuit qui tombait.

Invité à Energissima, le grand salon suisse de l'énergie, il s'est permis de jouer dans la cour des grands. Arpentant les allées silencieusement pour transporter les visiteurs, il a immédiatement acquis une grande cote d'amour, au point que lorsqu'une star comme Lara Gut s'est présentée à Fribourg, c'est lui que le directeur du salon est allé chercher pour la transporter. Visiblement ravie, elle a vite pris les commandes et a trouvé le prototype amusant et efficace. 

Pour rappel, le Trike 333 présente à peu près le même concept que le taxi solaire de Louis Palmer, celui qui a déjà fait le tour du monde. Deux places, un panneau solaire, un moteur électrique. Et si le cœur vous en dit, il est possible d'aider un peu en pédalant. Il va certes un peu moins vite (40 km/h), mais il va très loin parce qu'il est très économe (1,5kWh pour 100km, soit l'équivalent de 0.15 litre d'essence).

Réalisé par des étudiants du CPNV de Sainte-Croix pendant l'année scolaire 2008-2009, c'est encore un prototype perfectible, et pas encore autorisé à circuler sur les routes, mais on peut suivre son évolution, et les essais sur le site www.jurassictest.com. Ce site a été créé spécialement pour lui et pour le Jurassic Test, épreuve pour vélos électriques créée également par la même école et qui aura lieu le vendredi 15 mai prochain autour de Sainte-Croix et Yverdon.

Sur une journée de 12 heures, l'autonomie escomptée dépasse les 300km (d'où le nom 333) si l'on accepte de s'arrêter à midi deux petites heures pour recharger les batteries Lithium, et si le soleil aide. Le principe est que les trois énergies (batteries, solaire et musculaire) contribuent chacune à allonger l'autonomie.

 

 

 

 

L'idée de la combinaison de ces trois sources d'énergie permet de dépasser les limites classiques de la plupart des véhicules électriques, qui peinent à dépasser les 150km d'autonomie, à l'instar de l'excellent maxi-scooter Vectrix (ci-contre).

Le Trike 333 était aussi présent au Slow Up de Morat ce dimanche passé. Et on pourra le voir deux jours sur le Tour de Romandie, vendredi 1° mai à Yverdon et samedi 2 mai à Sainte-Croix.

Sur la photo ci-dessous, on le voit ci-dessous avec 2 étudiants, et trois professeurs, aux côtés de Louis Palmer et de son taxi solaire.