logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.

Racourcis pour aller directement à :

Musicool  2014

Cinq concerts alimentés par l’énergie humaine

A la demande du Musicool Festival, le samedi 7 juin dernier, le CPNV a relevé le défi d’alimenter la sono de la scène principale avec de l’énergie humaine en créant deux machines inédites.

Le public a dû pédaler sur le stepper pour produire de l’énergie, 4 personnes à la fois, cette ingénieuse machine a été créée pour cette occasion. Il permettait de récolter entre 400 et 700W d’énergie par équipe, et les équipes se relayaient en général toutes les 5 minutes, ce qui était déjà pas mal, puisque la température avoisinait les 30°.

 

Minuit ! C’est avec un cri de victoire et un immense soulagement que les étudiants regardent avec admiration la fin du dernier concert. Il en fallu d’un rien pour que la musique ne s’arrête. Parce que le concert (des Gypsy Sound System) était plus fort que d’autres, dans la journée et pompait près de 1000W durant plus d’une heure. D’autres concerts plus doux, dont Angélique Ionatos, n’avaient demandé que 250W.

Pour compléter la récolte d’énergie, et pour donner un côté plus ludique, une tyrolienne permettait aux enfants et aux adultes de donner leur énergie potentielle (environ 4 mètres de hauteur). Dans la seule journée de samedi, on estime à 2000 le nombre de descentes faites par une foule d’enfants et d’adultes.

 

Fruit d’une collaboration entre les trois sections du CPNV à Sainte-Croix (médiamatique, informatique et polymécanique) ainsi qu’avec l’Ecole du Métal à Bulle, la réalisation de ces machines étonnantes a été pensée par une classe de préapprentis, sur environ 6 mois, dans leur laboratoire « Jurassic Test » logé au Technopole de Sainte-Croix. En novembre, il n’y avait qu’une septantaine d’idées sur des croquis, récoltés lors d’un concours d’idées. Puis il a fallu sélectionner celles qui offraient le plus grand potentiel d’énergie. Finalement deux ont été réalisées, grâce à l’aide de Romande Energie.

 

Un défi technologique, humain et finalement aussi sportif sur la fin, lorsqu’il a fallu redoubler d’efforts pour assurer la musique jusqu’au bout ! Mais la preuve est faite que c’est possible de s’alimenter, à l’énergie humaine !

 

Classe mobile 2013

Une classe alimentée aux énergies renouvelables

Bilan énergétique de la semaine:

Après une semaine complète, voici le bilan :

Energie consommée: 3000 Wh tout rond, c'est moins que nous avions pensé.

Energie produite: 3356Wh, soit 10% de plus que la consommation, et le pédalage a permis de faire pencher la balance vers un excès de production.

  • Solaire : 2745 Wh

  • Pédalage: 435 Wh

  • Eolienne : 176Wh

L'éolienne fait pâle figure, mais le lendemain, le samedi, elle a produit 272Wh en une seule journée

Avant le 10 juin

La préparation :

 

Voilà un peu de matériel préparé pour la classe mobile. Thomas et Mike portent l'éolienne, Sarah le panneau solaire principal et Guillaume est sur le home trainer.

Montage de l'éolienne avec Rayan.

Lundi

Dès 7h, nous avons démarré notre projet sous une pluie battante. Après le montage de la tente et l'éolienne,  nos cours ont pu commencer. Malgré le froid, il règnait une bonne ambiance.

Le soleil n'est revenu qu'en fin d'après-midi, et nous avons terminé les installations des sources électriques qui ne fonctionnaient pas entièrement avant. Il est encore trop tôt pour dire si nous allons réussir. Aujourd'hui nous avons peu produit (pas de soleil, pas de vent, un peu de pédalage), mais aussi peu consommé.

Mardi

Aujourd'hui, en arrivant dans la tente, nous avons découvert une petite inondation sur l'un des flancs de notre classe mobile. Nous avons dû enlever l'eau à l'aide d'une barre de fer, ce qui provoqua une petite inondation sur le sol de notre classe. Par chance aucun matériel n'a subi de dégâts!

 

Au programme, deux heures de français (Word), puis 3h de Projet Média (Adobe Illustrator). L'après-midi 2h de sciences physiques (tests + Excel) puis 2h de projet interdisciplinaire (justement notre projet).

Sur la photo ci-dessous, on voit Rayan qui explique quelque chose sur le programme de simulation à son enseignant, JP Chavey. A droite Anh, un peu trop bavard, a été envoyé pédaler. Au centre, la Magic Box, la caisse pour l'énergie.

Entre 9h et 11h, deux classes sont venues apporter leurs aides les plus précieuses, en pédalant de bon cœur. Ils étaient motivés, malgré les peines et la force dépensées sur ce vélo qui nous fournit de l'électricité. Avant leur départ, nous les remercions et félicitions de leurs efforts fournis. En plus de cela, à la fin de la journée, deux élèves sont venus de leurs pleins gré pour nous apporter leurs aide. Ils ont pédalé pendant 1h de temps sans relâche. Nous les remercions de même pour leur aide qui nous est précieuse.

En milieu de la matinée, nous avons installé, branché et testé les panneaux solaires et l'éolienne. Les panneaux ont très bien fonctionnés mais nous avons eu quelques petits problèmes avec l'éolienne. Nous avons aussi remarqué que les affichages avaient aussi quelques soucis, mais après un coup de téléphone nous avons compris ce qui n'allait pas et nous avons pu régler le problème.

Une journaliste du journal 24Heures est venue nous rendre visite. M.Chavey  lui expliqua le fonctionnement de la classe en lui montrant les différents matériels qui composent notre classe. Le photographe qui l'accompagnait nous a pris en photo durant nos cours et activités que nous effectuions dans la classe mobile. Par la suite la journaliste du 24 Heures interviewa certains d'entre nous.

Après quoi, un journaliste du Journal de Ste-croix est venu pour prendre des photos et peu après, M.Egger, le doyen de la section informatique du CPNV de Ste-croix est venu voir le résultat et il fut très attentif aux explications de M.Chavey.

En arrivant au terme de cette journée, qui fut la première vraie journée de la classe, les différents professeurs qui nous donnaient les cours habituellement dans le bâtiment de Médiamatique se sont prêtés au jeu, malgré le froid qui régnait dans l'enceinte de la tente. Le soleil est vite venu nous réchauffer et heureusement. Malgré quelques interruptions et petits problèmes, comme le fait que les touchpad subissent les interférences de la magic-box,  nous avons pu suivre les cours presque normalement. Nous nous réjouissons d'avance des journées qui suivront celle-là, car c'est une expérience des plus intéressantes du fait de notre autonomie ce qui est une chose incroyable de pouvoir subvenir à nos propre besoins sans l'aide de personne.

Bilan de la journée:

Premier bilan énergétique sérieux (mardi).
- 9 périodes de cours, consommation 836Wh.
- Production solaire (démarré vers 10h, non terminée) 483Wh

- Production musculaire 128Wh (environ 1h30 de pédalage)

Mercredi

Aujourd'hui, les consignes sont claires. Le jour d'avant on n'a produit que 3/4 de ce qu'on a consommé, Aujourd'hui, il faut produire au moins autant, voire même plus pour combler le déficit de la veille. D'autant plus que la météo s'annonce médiocre (nuageux et pas de vent)

 

Pour cela une série de mesures draconiennes s'imposent:

 

- démarrage du solaire à 6h du matin !

- un pédalage intensif (en principe on se relaiera toute la journée). On verra même un enseignant, Bernard Gamper, donner une partie de son cours de calculs commerciaux en pédalant ! Mythique.

- il faut installer de petits panneaux solaires supplémentaires qui trainent dans les cartons.

 

Avec cette série de mesure....et grâce au soleil qui brille quand même mieux que prévu, vers 14h30, on atteint l'équilibre énergétique depuis le début de la semaine. a fait du bien.

La journée a eu son lot de visiteurs. Plusieurs enseignants (des 3 sections de Sainte-Croix), le directeur M. Tatti, ainsi qu'une équipe vidéo de la Presse (20 minutes). venus tourner quelques images vidéo. Ils sont venus suite à un MMS de Kenny avec une photo.

Bilan énergétique de la journée. Pour la première fois on a produit plus qu'on a consommé. A peu près la même consommation qu'hier (810Wh),

 

Mais une magnifique production de 1150Wh, dont:


- 999Wh solaires (de 6h à 20h)
- 135Wh de pédalage (environ 3h de pédalage) et 17Wh de vent. (un quart d'heure à peine où l'éolienne a donné)

Jeudi

Journée d'abondance

Aujourd'hui la journée commence bien grâce à deux choses:

  • au soleil qui est là et qui nous fournit généreusement son énergie très tôt (6h) ce matin,

  • et les articles du 20 minutes et 24Heures qui parlent de nous.

 

Nos cours se poursuivent comme d'habitude, selon l'horaire habituel. Nous avons découvert un petit problème avec l'écran plat qu'on utilise pour montrer l'écran des professeurs. Le problème est qu'il bugge si on ne pédale pas en même temps pour lui fournir un courant en suffisance.

Romande énergie nous ont rendu visite en fin de matinée. Nous avons reçu beaucoup de visiteurs entre midi et 13h30, parce que nous avions proposé un pique-nique à ceux qui le voulaient.

A 14h MaxTV sont venus nous voir et nous filmer, en interwievant plusieurs étudiants et notre enseignant.

"Vers 19h, comme la météo l'avait annoncé, le vent se lève tout à coup. Je vais faire un tour vers la tente, j'entre et me réjouis que l'éolienne commence à produire sérieusement, mais les bruits que fait la tente deviennent inquiétants. La tente semble pencher et les poteaux commencent à bouger. Tout à coup le poteau central se déplace au sol d'un mètre environ et soulève même son contrepoids de 80kg.


Vite je me rends chez les pompiers qui sont à une centaine de mètres, en plein exercice. Aimablement ils viennent faire une évaluation, et proposent de placer un camion devant la tente pour la protéger du vent, en attendant une meilleure solution. Celui qui a monté la tente ne pouvant rien faire pour nous, je contacte monsieur Staffoni de la commune de Sainte-Croix, qui, rapidement, fait venir un gros camion de la commune pour remplacer la solution temporaire des pompiers. Nous attachons la tente au camion alors que le vent continue de souffler entre 50 et 60km/h. Vers 20h30 le vent se calme. Ouf."

Au bilan de la journée, une grande abondance d'énergie produite, et pour une fois l'éolienne a produit plus que le vélo !

Vendredi

Dernière journée!

Pour cette dernière journée de cours dans la classe mobile, nous avons suivi le premier cours dans le technopole car car un gros camion était contre la tente. En effet, les vents violents qui s'étaient abattus jeudi soir avaient obligé M.Chavey a demander de l'aide à la commune car le risque était grand que la tente s'envole. La commune avait donc placé un de leurs camions devant pour empêcher le pire d'arriver.

Ensuite dès que le camion fut déplacé (vers 8h45) nous avons pu reprendre les cours normalement par de la programmation, toujours avec quelqu'un sur le vélo.

Ensuite une photographe de La Région est venue nous prendre en photo pour un article qui devrait sortir lundi.

Dès 12h30, c'est l‘heure des rangements, nous avons commencé par vider la tente de tout son matériel informatique, PC, câbles, etc. Nous avons nettoyé les tables, les chaises, nous avons rentré le Trike.

Puis la commune est arrivée et nous avons commencé à démonter la tente, et lorsque nous avons fini de plier les bâches, d'empiler les barres de métal nous avons pu partir.

Au niveau énergie, ce n'était pas la meilleure journée. Peu de soleil, un peu de pédalage.

 

IAMF 2012

L'IAMF 2012 s'est déroulé le 7-8 mars 2012 au salon international de l'auto à Genève.

L'IAMF c'est un forum international avancé de la mobilité électrique. Une "Poster session" a été organisée et plus de 30 projets y étaient présentés, dont Green Race. Nous y étions les deux jours pour présenter notre logiciel de calcul d'automie de voiture électrique Green Race.

Un coucours des quatres meilleurs posters a été organisé dont notre poster qui s'est qualifié quatrième.