07 novembre 2008:

La Région : Ils construisent un vrai engin roulant

Vendredi 7 novembre 2008

Ils construisent un vrai engin roulant !

La classe de préapprentissage informatique et médiamatique du CPNV de Sainte-Croix s'est lancé un nouveau défi. Elle a jusqu'au printemps prochain pour construire un vrai engin roulant pour prendre part à la deuxième édition du Jurassic Test. 

Et si des étudiants du Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV) de Sainte-Croix construisaient un véritable engin roulant ? Un rêve ? Tout comme celui de passer de la théorie à la pratique pour la plupart des étudiants de nombreux de formation de Suisse ? Peut-être... Mais sûrement une réalité pour la classe de préapprentissage informatique et médiamatique du CPNV de Sainte-Croix, qui s'est donné pour défi de construire un véritable véhicule roulant capable de transporter deux passagers.

Composé de trois roues et de deux places pour adultes, le Jurassic Trike 333 sera actionné par trois énergies :

La force musculaire de ses passagers, l'énergie d'objets embarqués, par exemple des batteries, et celle captée par des panneaux photovoltaïques.

Au lendemain du succès du premier Jurassic Test, un essai grandeur nature d'un nature d'un simulateur de véhicule électrique et solaire développé par la classe de préapprentissage 2007-2008, en mai dernier, comment ne pas céder à la tentation de franchir un nouveau pas avec une nouvelle volée ? Après une première étape de dimensionnement, voilà donc les élèves de l'enseignant et maître de classe Jean-Philippe Chavey en train de plancher sur la recherche de matériel. Des composants qu'ils doivent parfois aller chercher jusqu'aux Etats-Unis, en Russie ou encore en Allemagne. C'est que l'engin doit être le plus léger, le plus aérodynamique possible, sûr, mais également efficace. Si l'équipe d'étudiants et d'enseignants préfèrent mettre l'accent sur les performances du matériel plutôt que sur son coût, il faudra faire attention à ne pas exploser le budget qui s'élève à environ 10'000 francs.

Alors, dans la classe A106 du bâtiment de médiamatique, des croix à la craie, complétées des initiales de leurs auteurs, s'amoncellent sur le graphique du tableau noir. On y lit les différentes trouvailles relatives aux potentiels futurs panneaux photovoltaïques. Sur les ordinateurs des élèves, un tableau Excel recense les mêmes données. Utiliser différents instruments allant de la feuille de papier, au logiciel informatique, en passant par le bon vieux tableau noir est un des buts du projet, relève Jean-Philippe Chavey. Sans oublier le fait que ses instruments permettent également consulter les résultats de ses collègues. Une méthode pédagogique qui va à l'encontre des habituelles évaluations individuelles. Le succès du projet dépendra du travail de chacun. Un vrai travail d'équipe, ainsi pour optimiser l'emploi du temps de ces élèves en classe passerelle et les prement dit. De passage dans leur ancienne classe ce matin-là, ce ne sont pas élèves de la première édition du Jurassic Test qui diront le contraire. « Il n'est pas facile de faire comprendre à un enfant ce qu'est le système binaire, par exemple, relèvent Ismaël, Anthony et Mickaël, aujourd'hui en première année d'informatique. Avec un jeu, il saisira plus facilement. La première édition du Jurassic Test nous a donc appris un tas de choses. Mais ces projets ne sont qu'un début. Car il est certain que nous devrons inventer de nouvelles choses au niveau de l'énergie, l'électricité. Avec ces projets, nous allons donc dans la bonne voie. » Et pas question de les qualifier d'ex-membres : « Nous recevons des nouvelles par email, nous recherchons aussi du matériel et nous serons là à chaque fois qu'on aura besoin de nous. Nous sommes des « pros » du Jurassic Test maintenant ! » Même motivation et certitude du côté des néophytes. « Si ceux de l'année dernière y sont arrivés, nous y arriverons aussi. Nous sommes motivés », lâche ainsi Valentin.

De la motivation et de la volonté seront en effet nécessaires à ce jeune Yverdonnois, ainsi qu'à son compère Rafaël de Vallorbe. Pour avoir réalisé les meilleurs résultats lors d'un test de spinning la semaine dernière, les voilà pressentis pour pédaler lors de la prochaine édition du Jurassic Test en 2009. Et peut-être à l'occasion d'autres courses ? « Notre première échéance est le Jurassic Test, tempère l'enseignant. Mais nous allons laisser les choses venir.  Nous pourrions envisager d'autres défis. »

Hélène Isoz

Infos sur l'école sur www.cpnv.ch. Infos sur le Jurassic Test et d'autres projets sur www.jurassictest.com.

logo2lignes_vert.png

© 2007-2018 by Jurassic Test. Created with wix.com.